Acceuil Gros oeuvre Les étapes de construction du gros œuvre

Les étapes de construction du gros œuvre

10 minutes de lecture
1
0
333

Lors de la construction d’un bâtiment ou d’une maison, le maître d’œuvre a pour devoir d’appliquer avec rigueur les différentes étapes de construction pour parvenir à un résultat stable, solide, sain, et conforme à toutes les réglementations en vigueur. L’équipe de construction devra procéder aux travaux dans un ordre bien précis. Découvrez les 10 étapes du gros œuvre de la construction.

L’étude du sol

Afin de déterminer quel type de fondations devront être coulées pour la construction, un ingénieur géotechnique devra procéder à une étude du sol. Cette étape vise à rechercher et identifier la nature d’un sol et les risques éventuels que présente un terrain (circulation d’eaux souterraines, paramètres de déformabilité et de comportement des sols telles que liquéfaction ou instabilité). Une fois l’interaction sol-structure définie, les travaux de terrassement peuvent commencer.

Le terrassement

Avec les engins de chantier adéquats, l’équipe va creuser le terrain et le niveler pour faire place aux fondations et canalisations. Un terrassement peut demander plus ou moins de temps, en fonction du type de fondations exigées, le nivelage est primordial pour l’obtention d’une structure stable.

Les fondations

Les fondations sont le pilier d’une construction. Elles permettent la répartition égale du poids d’une maison et préservent l’équilibre de sa structure face aux comportements du sol. L’étude du sol réalisée au préalable permet de déterminer si le bâtiment requiert des fondations spécifiques.
Il existe 3 types de fondations:
Fondations superficielles : moins de 3 mètres, sur un terrain stable et pour des construction légères
Fondations semi-profondes : entre 3 et 5 mètres, une dalle de béton armé est requise
Fondations profondes :plus de 6 mètres, la structure est renforcée avec des pieux

L’assainissement

L’assainissement est l’étape qui raccorde la maison aux systèmes d’évacuation des eaux usées, eaux pluviales, et eaux domestiques. Il existe différents types d’assainissement, le plus commun est le raccordement aux égouts. Si vous ne pouvez pas vous raccorder au tout à l’égout, vous pourrez opter pour une fosse septique, une fosse toutes eaux ou une micro station. Dans tous les cas rapprochez-vous de votre commune afin de prévoir et budgétiser au mieux votre traitement des eaux usées. L’assainissement est soumis à de strictes réglementations et sera donc déterminer selon les conformités locales.

Le soubassement

Le soubassement est la construction du premier sol d’une maison. Trois types de soubassements peuvent être réalisés :
Le type hérisson : qui pose le sol directement sur la dalle de béton après décapage et isolation pour empêcher les remontées d’humidité
Le vide sanitaire : le plancher du rez-de-chaussée sera surélevé souvent par du béton hydrofugé et des rangs de parpaings
Le sous-sol :  souvent utilisé comme garage, il permet d’avoir plus d’espace mais doit être doté d’un bon drainage.

Le plancher

Le plancher peut être une dalle de béton coulée, recouvrant ainsi l’isolation thermique, ou bien en bois. Les plancher en bois sont souvent plus adaptés aux niveaux intermédiaires d’une maison.

L’élévation des murs

Différents matériaux peuvent être utilisés pour construire les murs : briques, pierre, parpaing, béton ou en bois. Les briques et la pierre seront assemblées par des couches de mortier, tandis que les parpaings seront, en plus du mortier, soutenu par une ferraille verticale. Avec le béton cellulaire, il faudra écraser la colle et vérifier très régulièrement l’ensemble. Pour le bois, de larges rondins massifs ou des madriers sont posés horizontalement sur les fondations.

La charpente

La charpente, c’est cette structure (très souvent de bois) dont la robustesse et la précision de la pose vont permettre de doter une maison d’un toit. Le squelette de la toiture est ainsi composé de :
fermettes : triangulaires, ils sont l’appui du toit sur les murs porteurs
pannes : horizontales, support l’ensemble de la toiture
chevrons : posés sur les pannes, ils répartissent le poids de la toiture de façon homogène pour un ensemble stable

La couverture

La toiture de votre maison est l’ensemble de la charpente et de la couverture. La couverture a pour essence l’étanchéité de la maison. Les matériaux de couverture sont variables en fonction du climat d’une région (ardoise, tuile, zinc, tôle, bardeaux…), des soucis esthétiques et des ressources locales traditionnelles. Ainsi, en Bretagne, on observe une majorité de toits en ardoise à forte pente, tandis que dans le sud de la France, vous remarquerez immanquablement les toits de tuiles aux couleurs de terre cuite avec une pente très peu marquée.

Mise hors d’eau et mise hors d’air

Dernières étapes du gros œuvre ! La mise hors d’eau : les travaux de couverture, d’isolation et d’étanchéité sont achevés. La mise hors d’air : les portes et les fenêtres sont posées. C’est une fois ces étapes achevées avec expertise que le plus gros de la construction est terminé. Tout u long de la construction, l’importance de la mise hors d’eau et de la mise hors d’air vont de pair pour assurer que la construction est parfaitement saine.

Une fois toutes ces étapes accomplies avec minutie, ce sont maintenant les travaux de second œuvre qui vont commencer : cloisonnement, revêtements intérieurs (peinture, carrelage), plomberie et chauffage, installations électriques. Il ne manquera au propriétaire que de parfaire les finitions pour accueillir les occupant de cette maison neuve.

4.8 (95%) 4 votes
Charger plus d’articles similaires
Charger plus par Le Bon Service
Charger plus dans Gros oeuvre

Un commentaire

  1. entreprise de gros oeuvre à Madagascar

    8 novembre 2018 à 10 h 28 min

    Article très détaillé, merci. Tout repose sur le gros oeuvre sans oublier que le second oeuvre est tout aussi important, chronophage et cher.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez aussi

Comment fonctionne le décret tertiaire ?

Le monde bouge et ne cesse d’évoluer, c’est également le cas dans le secteur d…