Acceuil Second oeuvre Devenir autoentrepreneur plaquiste : démarches et obligations

Devenir autoentrepreneur plaquiste : démarches et obligations

6 minutes de lecture
0
0
15

Vous avez des compétences dans la pose de cloisons, de plaques de plâtre, d’enduits, de joints et autres travaux de finitions intérieures, et vous souhaitez vous lancer dans une activité professionnelle en tant que plaquiste ? Sachez que vous devez faire face à certaines obligations avant d’entamer votre nouvelle vie d’autoentrepreneur.

Les démarches pour devenir autoentrepreneur

Devenir autoentrepreneur est désormais à la portée de tous, mais le statut est très encadré et nécessite de remplir certaines conditions.

L’assurance pour l’autoentreprise

Comme dans une entreprise classique, l’autoentrepreneur est dans l’obligation de souscrire une assurance décennale. Cette assurance ou garantie décennale protège à la fois l’autoentrepreneur, qui est dans notre cas aujourd’hui le plaquiste, et ses clients.

La garantie décennale couvre pendant 10 ans les dommages causés par les travaux du plaquiste. Elle couvre par exemple les dégâts causés par une cloison mal posée qui a engendré une mauvaise isolation, rendant l’ouvrage impropre à l’usage auquel il est destiné. Une fois que vous avez souscrit à une assurance décennale, vous pouvez présenter votre attestation d’assurance à vos clients pour prouver à ces derniers que vous êtes bien un plaquiste réglementé et fiable.

Pour avoir plus de détails concernant la garantie décennale en tant qu’autoentrepreneur, vous pouvez vous adresser à des spécialistes en la matière, comme le site assurance-decennale-auto-entrepreneur.fr qui vous fournira toutes les informations dont vous avez besoin pour votre projet.

plaquiste

L’immatriculation

Pour pouvoir exercer votre métier dans les règles, il faut également vous inscrire auprès du CFE (Centre de Formalités des Entreprises). Cette inscription fera office de déclaration concernant le lancement de votre activité en tant qu’autoentrepreneur plaquiste.

Puisqu’il s’agit là d’une activité artisanale, vous devez adresser votre déclaration plus précisément auprès du CFE de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat. Il est à noter que l’inscription en tant qu’autoentrepreneur plaquiste est gratuite, mais vous pouvez cependant payer des frais pour un éventuel stage préalable à l’installation.

Le compte bancaire

L’autoentrepreneur plaquiste est aussi soumis à une autre obligation pour pouvoir exercer son métier, l’ouverture d’un compte bancaire destiné à votre activité professionnelle. En effet, toute activité professionnelle effectuée par un autoentrepreneur doit être rattachée à un compte bancaire, et ce dernier doit être ouvert dans les 12 mois suivant le lancement de la microentreprise en question.

Vous avez la possibilité de choisir vous-même votre banque. Par contre, si vous choisissez la même banque que celle de vos comptes personnels, il est important de séparer ces derniers avec le nouveau compte lié à votre activité professionnelle. Sachez toutefois que vous n’êtes pas obligé d’ouvrir un compte professionnel qui reviendra plus cher, et un compte courant suffira.

Les obligations en tant que nouvel entrepreneur

Une fois que vous aurez obtenu le statut d’autoentrepreneur, vous pouvez maintenant exercer votre métier et trouver vos premiers clients. Cependant, sachez que vous êtes soumis à certaines obligations liées à votre statut, comme l’obligation d’établir des factures « réglementaires » à remettre à vos clients.

Sur le plan social, l’autoentrepreneur est affilié à la SSI (Sécurité Sociale des Indépendants), et il est donc soumis au versement de cotisations sociales, dont le montant est calculé en fonction de son chiffre d’affaires.

Il est à noter cependant que le statut d’autoentrepreneur offre au plaquiste certains avantages par rapport aux entreprises classiques, comme le fait de s’acquitter de ses charges sociales suivant un système de versements libératoires, ou encore le fait d’être exempté de TVA.

Charger plus d’articles similaires
Charger plus par Le Bon Service
Charger plus dans Second oeuvre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez aussi

Comment choisir une entreprise de couverture sérieuse et compétente ?

Il y a aujourd’hui plus de 18 000 entreprises de couverture sur le territoire França…