Acceuil Services associés Bris de glace : qui paye ?

Bris de glace : qui paye ?

6 minutes de lecture
0
0
104

En général, l’assurance habitation couvre les incidents comme le bris de glace. Il s’agit d’une garantie d’indemnisation en cas de sinistre sur les éléments en verre. Quel type de bris de glace est couvert par l’assurance et dans quelles circonstances ? Les réponses dans les prochaines lignes.

Que couvre l’assurance habitation lors d’un bris de glace ?

Au moment de souscrire à une assurance habitation, vous devez vous assurer que le bris de glace figure dans le contrat. Dans ce cas-là, elle couvre le bris de glace accidentel qui entraîne une indemnisation automatique :

  • Des fenêtres,
  • Des portes,
  • Des miroirs,
  • Des cabines de douche,
  • Des vitrines,
  • Des baies vitrées…

Le contrat peut aussi concerner d’autres éléments par extension de garantie :

  • Les éléments vitrés à l’extérieur,
  • Les aquariums,
  • Les panneaux solaires,
  • Les serres…

Sachez également que les objets décoratifs ne sont pas couverts par l’assurance. Les lustres, les vases ainsi que la vaisselle ne sont donc pas pris en charge par l’assurance bris de glace, mais par d’autres garanties de dommage aux biens. Il en va de même pour les brisures dues à des travaux de pose ou dépose. Parfois, ce type d’assurance exige l’intervention d’un professionnel vitrier pour effectuer le remplacement de vitre, vous pouvez en trouver sur ce site pour tous vos travaux relatifs à la vitrerie.

Qui paie lors d’un bris de glace ?

Si vous êtes locataire et responsable du bris de glace accidentel, le sinistre sera pris en charge par votre assurance habitation. Par contre, si le bris est occasionné par la vétusté, la charge incombera au propriétaire.

Dans le cas où le bris de glace est causé par un tiers, la responsabilité civile oblige la réparation des dommages causés. Si l’enfant de votre voisin casse votre vitre, votre voisin sera dans l’obligation de vous rembourser. Si celui-ci a souscrit à une assurance multirisque habitation, les dommages seront couverts. Dans ce type de litige, le mieux est de procéder à l’amiable. Vous et votre voisin devez déclarer le sinistre à vos assurances et les laisser s’arranger. En revanche, si votre voisin nie sa responsabilité, vous devrez faire une réclamation officielle.

Quelles sont les démarches à suivre lors d’un bris de glace ?

Commencez par vérifier les clauses de votre contrat d’assurance habitation afin de déclarer le sinistre à votre assureur. La procédure veut que vous déclariez l’accident dans les 5 jours ouvrables qui suivent la constatation des dommages. N’oubliez pas de sécuriser les dommages en attendant, pour éviter que les intempéries ou d’autres facteurs viennent aggraver les dégâts. Prenez des photos des vitres brisées avant l’arrivée de l’expert sur les lieux.

Le montant de l’indemnisation que vous recevrez dépend de la franchise que vous avez choisie. Il dépendra aussi du plafond mis en place par votre assureur. La franchise est la somme que vous avez choisie lors de la souscription à l’assurance habitation, et que vous devrez payer après le remboursement. Plus ce montant est élevé, plus le coût de votre assurance habitation est faible.

Le plafond, lui, est la somme maximale que vous toucherez. Notez que si le montant de la franchise est beaucoup plus élevé par rapport au coût réel des dommages. Dans ce cas-là, inutile de faire appel à votre assurance.

Charger plus d’articles similaires
Charger plus par Le Bon Service
Charger plus dans Services associés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez aussi

Tout savoir sur le visiophone

Il existe plusieurs équipements révolutionnaires qui facilitent la vie quotidienne des gen…