Gros oeuvre

Toit plat : le coût de sa mise en place

Le 14 décembre 2021 — 8 minutes de lecture
Mise en place toit plat

Autrefois réservée aux immeubles d’habitation et aux locaux professionnels, une toiture terrasse peut désormais servir pour un projet destiné aux maisons individuelles. Le toit plat a relativement gagné de la place au cours de ces dernières années et cet intérêt grandissant s’explique principalement par les nombreux avantages qu’elle offre. Cette structure donne une allure urbaine et moderne à toute construction. Comme tous les travaux, la mise en place de la toiture terrasse engendre un coût variable selon les matériaux utilisés dans le revêtement du toit et son étanchéité.

Principales caractéristiques d’un toit plat

Au-delà de l’esthétique, la toiture terrasse peut se transformer en espace de vie ou en support idéal pour les panneaux solaires. Dans le cas d’un toit végétalisé, elle devient un élément architectural décoratif pour le bâtiment.

On parle de toit plat lorsque l’inclinaison de la charpente est comprise entre 2 ° et 15 ° et cette pente légère sert à l’évacuation d’eau pluviale. Une toiture plate n’a pas besoin de charpente, mais comporte à la place une structure porteuse, qui nécessite moins de matériaux à la réalisation. Afin de ne pas compromettre l’isolation et l’étanchéité de la maison, sa construction et son installation requièrent le plus grand soin.

Le toit plat peut être accessible ou praticable. Dans ces cas, la construction en béton, en pierre ou en bois convient parfaitement à la structure et à son utilité. Certains l’aménagent en toit jardin pour avoir une toiture plate et végétalisée, d’autres créent une terrasse pour accueillir des fêtes et des réunions en famille ou entre amis. Si le toit plat est inaccessible, il est possible d’y installer un évacuateur de fumée, une ventilation ou encore des panneaux photovoltaïques. Ce type de toiture cumule ainsi une fonctionnalité écologique, un esthétisme et une excellente compatibilité avec les dispositifs utilisant l’énergie solaire.

L’arrivée des nouvelles techniques de construction ainsi que l’évolution des matériaux ont permis une grande performance en matière d’isolation. Comme la surface du toit plat prime sur sa forme, les toitures terrassent de petites tailles disposent d’un aspect bombé, tandis qu’un toit plat vaste adopte une apparence légèrement inclinée.

Matériaux utilisés pour le revêtement de la toiture plate

Pour réaliser la toiture terrasse, plusieurs revêtements d’étanchéité s’offrent au propriétaire et chaque matière possède ses qualités et ses défauts. Dans tous les cas, le choix dépend du style de toit souhaité et du budget.

Toit plat en bitume

Appelé aussi le roofing, un toit plat en bitume consiste à couler une couche de bitume chaud sur une dalle de béton. En raison de la technicité liée à la pose du bitume à chaud, la mise en place d’une toiture plate doit être réalisée par un étancheur professionnel. Pour une étanchéité optimale, ce revêtement requiert un renouvellement tous les 10 ans. Le bitume coûte à peu près 10 à 35 euros/m2 pour la fourniture seule.

Toit EPDM (éthylène-propylène-dièse-monomère)

Ce matériau désigne un dérivé du caoutchouc et convient parfaitement aux toits-terrasses. Il a l’avantage d’être léger, facile à poser et bénéficie d’une longue durée de vie. Le toit EPDM se décline en plusieurs coloris pour un prix variant entre 35 et 55 euros/m2 à la pose.

Toit plat végétalisé

Posée sur une sous-couche de type EPDM, la toiture végétalisée est idéale pour créer un coin de verdure sur le toit de sa maison. Avec ses bonnes capacités d’isolation thermique et acoustiques, il offre plus de confort que les toits en pente. Une couche de terre et de végétation qui la compose forme une barrière empêchant la chaleur et les bruits de pénétrer à l’intérieur de la maison. Le prix d’un toit plat végétalisé varie en fonction de la surface et du type de plantes et s’élève en moyenne entre 15 à 75 euros/m2 à la pose.

Toit plat en bac d’acier

Formé de nombreuses plaques en acier galvanisé, le toit plat en bac d’acier s’adapte parfaitement aux constructions des bâtiments modernes. L’utilisation du bac acier offre plusieurs avantages notamment lors d’une extension d’un toit plat. Avec un esthétisme hors du commun, ce type de couverture est résistant aux variations thermiques et dispose d’une grande longévité. Le prix au m2 d’un bac acier est de 30 à 100 euros, pose comprise.

Toit plat en bois

Le bois étant le matériau phare de la construction de bâtiment, il a l’avantage d’être chaleureux et élégant, et se répare facilement en cas d’accident. Pour ne pas détériorer l’isolant de la toiture, l’installation d’un pare-vapeur est fortement conseillée. Il est aussi nécessaire d’entretenir régulièrement ce revêtement à l’aide des produits hydrofuges et fongicides. Selon le type d’essence de bois choisie, le prix moyen d’une toiture terrasse en bois varie entre 80 à 190 euros/m2, la pose comprise.

Compte tenu des difficultés de mise en œuvre de chaque matériau, le prix de l’installation d’un toit plat peut varier du simple au double.

Tout savoir sur l’étanchéité d’un toit plat

L’étanchéité d’une toiture terrasse doit garantir le confort des occupants. Susceptible de causer des dégâts difficilement réparables, le manque de vérification diminue la propriété étanche d’un toit plat. En cas de doute, le recours à des couvreurs qualifiés et expérimentés est indispensable.

Contrairement à une toiture en pente, un toit plat nécessite des aménagements complexes, car l’installation n’est efficace que si l’isolation et la membrane d’étanchéité s’intègrent à la structure du toit. En cas de toiture poreuse, le propriétaire se retrouve face à un problème d’infiltration d’eau dans le mur. Ce qui entraine à la fois la destruction du toit et l’intérieur de la maison.

Seuls les respects des normes sur la pente et un entretien régulier permettent d’éviter ce problème d’étanchéité. Un budget de 30 à 100 euros/m2 suffit à assurer l’étanchéité d’une toiture terrasse.

Prix d’une toiture terrasse

Plusieurs paramètres entrent en compte dans le calcul du prix d’un toit plat. Il s’agit entre autres, de la spécificité de la toiture (terrasse ou toiture végétalisée), du type de pose choisi, des aménagements nécessaires et de la surface de la toiture. D’une manière générale, le prix moyen d’un projet simple oscille entre 70 à 180 euros/m2, pose incluse. Pour un projet plus complexe avec installation des cellules photovoltaïques, il faut prévoir au moins 700 euros/m2.

Le coût de la pose est estimé à 50 % du montant total de la facture. Pour un toit plat accessible, le prix d’achat et le tarif d’installation de la rambarde doivent être inclus dans le devis final du projet.

Mise en place de toit plat : les avantages

Si vous êtes à la recherche du moindre mètre carré exploitable, l’extension d’un toit plat constitue la solution idéale pour les propriétaires en quête de modernité et d’innovation. Cette alternative permet d’éviter les contraintes d’un déménagement. Avec sa capacité à accueillir une terrasse, l’extension toit plat récupère la surface prise au sol en la reportant sur le toit. L’isolation peut être faite de l’extérieur ou de l’intérieur.

Quant au prix, il s’élève entre 1 400 et 3 000 euros/m2 en cas d’une extension véranda toit plat. Le prix d’une extension de maison à toit plat en béton ou en parpaing est estimé entre 1 000 et 1 500 euros/m2. Avant de s’engager auprès d’une entreprise, n’hésitez pas à faire réaliser plusieurs devis gratuits pour les travaux de toiture terrasse, que ce soit pour un projet de construction ou de rénovation.