Services associés

Comment le géoréférencement est-il réalisé ?

Le 20 juillet 2023 — 4 minutes de lecture

Le géoréférencement est un processus essentiel dans le domaine de la cartographie et de la géomatique. Il est utilisé pour associer des données géographiques à des coordonnées précises sur la surface de la Terre. Comment est-il réalisé ?

Vue d’ensemble du géoréférencement dans la cartographie

Le géoréférencement permet d’associer des données géographiques à des coordonnées sur la surface de la Terre. Il s’agit d’une technique qui consiste à aligner et à enregistrer des informations spatiales sur une référence géographique connue. Ceci permet de superposer différentes couches de données, de créer des cartes exactes et d’effectuer des analyses avancées.

Le premier avantage de réaliser un géoréférencement est de connaître les coordonnées d’un ouvrage de façon précise. De plus, cela aide à prendre des décisions éclairées dans de nombreux domaines, tels que la planification urbaine, l’aménagement du territoire, la navigation, la gestion des catastrophes, etc. Le géoréférencement facilite également le partage et la collaboration des données géographiques entre différents utilisateurs et organisations.

Le géoréférencement étape par étape

Le processus de géoréférencement comprend plusieurs étapes. Les voici.

Sélection des données de référence et choix du système de coordonnées

La première étape consiste à choisir les données de référence qui serviront de base pour le géoréférencement. Il peut s’agir de cartes existantes, d’images satellites, de relevés topographiques ou d’autres sources d’informations géospatiales précises et fiables. Une fois ceci fait, il faut choisir un système de coordonnées de référence approprié. Cela peut être un dispositif de projection cartographique spécifique.

Sélection et correspondance des points de contrôle

Les points de contrôle sont des emplacements clairement identifiables qui apparaissent dans les données de référence et celles à géoréférencer. Il est nécessaire de choisir plusieurs points de contrôle, de préférence répartis sur toute la zone d’intérêt. Ceux-ci peuvent être des intersections de routes, des sommets de montagnes, des bâtiments ou tout autre élément géographique facilement identifiable.

À l’aide d’un logiciel de SIG, les points sélectionnés sont associés à ceux correspondants dans les informations à géoréférencer. Une transformation géométrique est ensuite appliquée pour aligner les données avec la carte de référence. Enfin, on procède à la vérification de l’alignement avec les données de référence. L’objectif est d’améliorer la précision du géoréférencement. Cela peut impliquer l’ajout ou la suppression de points de contrôle, ainsi que des opérations de transformation plus avancées.

Réalisation géoréférencement

Les outils et technologies utilisées pour le géoréférencement

Différents outils et technologies sont utilisés pour le géoréférencement. En voici quelques-uns.

Les SIG et les récepteurs GPS

Les SIG sont des logiciels très utilisés pour le géoréférencement. Ils permettent de capturer, de gérer, d’analyser et de visualiser des données géographiques. Ils offrent des fonctionnalités spécifiques, telles que la possibilité d’importer et d’afficher des images de référence, de saisir des points de contrôle, d’appliquer des transformations géométriques, etc. Les récepteurs GPS sont quant à eux utilisés pour collecter des coordonnées géographiques précises sur le terrain. Ils permettent d’obtenir des points de contrôle avec une grande précision, ce qui facilite le géoréférencement des données.

Images satellites et logiciels de traitement de photo

Les images satellites fournissent des données géospatiales à haute résolution qui peuvent servir de cartes de référence pour le géoréférencement. Ces images sont acquises à partir de satellites en orbite autour de la Terre et sont souvent utilisées dans des applications de télédétection et de cartographie. En revanche, les logiciels de traitement de photo sont utilisés pour corriger et améliorer les images utilisées dans le géoréférencement. Ils permettent de les manipuler et d’effectuer des ajustements de contraste, de netteté et de correction de distorsion afin d’optimiser la qualité et la précision des données géoréférencées.