Acceuil Second oeuvre Disjoncteur différentiel 30ma : schéma et branchement

Disjoncteur différentiel 30ma : schéma et branchement

13 minutes de lecture
0
0
4

Un disjoncteur différentiel est utilisé pour couper instantanément et automatiquement le courant au cas où il y a un dysfonctionnement. Il est considéré comme un appareil électrique. Les anomalies peuvent être un appel de puissance d’un appareil qui est au-delà de la puissance supporté par le circuit, branchement d’un appareil sur un des conducteurs de circuit qui perd de la puissance à cause d’un défaut d’isolation. Il peut être défini comme un appareil de protection des personnes et des biens contre les incidents d’électricité dans une maison. Sa définition ne s’arrête pas sur ce fait.

Définition d’un disjoncteur différentiel.

Le disjoncteur différentiel possède un rapport avec tout ce qui est la protection de l’installation électrique. En général, il s’agit de la protection des appareils qui sont branchés sur les prises électriques, ainsi que la protection des personnes.

Pour ce qui est de la protection des biens, il s’agit de protéger l’ensemble de tous les biens qui sont branchés sur le disjoncteur divisionnaire (comme l’éclairage, l’électroménager, etc.). Il fonctionne au même principe que la porte fusible, le coupe-circuit, le plomb électrique. Le disjoncteur peut surveiller la surcharge électrique et le court-circuit électrique des appareils qui y sont branchés.

Le disjoncteur différentiel est une protection très importante lorsqu’il s’agit du Tableau Général Basse Tension ou TGBT. Les personnes sont alors protégées des éventuelles fuites de courant électrique. C’est l’interrupteur différentiel ou ID qui assure cette protection en mesurant la différence de courant qui se trouve en permanence entre le neutre et la phase. L’interrupteur différentiel est couplé au circuit de mise à la terre pour assurer plus de sécurité aux personnes qui vivent dans une maison.

Le disjoncteur différentiel est composé d’un interrupteur différentiel et d’un disjoncteur divisionnaire. C’est le système magnétothermique qui protège les appareils des courts-circuits et des surcharges. C’est le système différentiel qui protège les personnes contre les fuites de courant.

Quelles sont les dispositions à prendre avant d’installer un disjoncteur différentiel ?

Avant l’installation d’un disjoncteur différentiel, il faut procéder comme tout branchement électrique, c’est-à-dire être sur des caractéristiques de l’appareil à installer. Il existe aussi des normes en vigueur à respecter. L’idéal est de faire appel à un spécialiste pour effectuer les travaux. Pour le bon fonctionnement du dispositif, il est indispensable d’effectuer une mise à terre du circuit électrique.

Il ne faut pas installer un disjoncteur différentiel avant d’avoir coupé le courant. Vous pouvez vérifier à l’aide d’un tournevis testeur. Cela permet un travail en toute sérénité. Vous pouvez aussi couper directement le courant au disjoncteur général en mettant l’interrupteur sur Off.

Il faut ensuite insérer directement le disjoncteur différentiel sur le rail pour bien le brancher. Il doit être installé à l’avance sur le tableau de répartition ; sur ce dernier, par rapport aux autres modules, le disjoncteur différentiel doit apparaître en premier.

Après avoir terminé de brancher le disjoncteur différentiel, il ne faut surtout pas oublier de raccorder les différents fils. Il faut tout de même bien respecter les codes couleur (généralement ; bleu pour les fils neutres et rouge pour les phases). Pour avoir une meilleure protection et une correcte mise en marche du dispositif, il faut savoir que la phase et le fil neutre doivent être raccordés sur le circuit. Après l’installation, il est nécessaire de faire un test pour être sûr que le disjoncteur différentiel fonctionne correctement. Il faut commencer par remettre l’interrupteur du disjoncteur général sur On. S’il n’y a aucun problème, cela veut dire que l’installation s’est bien passée.

Comment connecter un disjoncteur différentiel ?

Il y a le disjoncteur différentiel monobloc et le bloc différentiel adaptable. Pour brancher le disjoncteur différentiel monobloc, il faut savoir que l’alimentation électrique arrive au-dessus et ressort par le dessous. C’est le même principe que le disjoncteur divisionnaire. Il est relié directement aux bordiers d’alimentation électrique. Il se place généralement en fin de rangée, après les minuteries ou le contacteur jour nuit et les télérupteurs.

Le bloc différentiel adaptable suit le même principe que le précédent, avec quelques étapes supplémentaires. Pour former le disjoncteur différentiel, le bloc différentiel est connecté au disjoncteur principal. L’alimentation arrive donc dans ce dernier et ressort par le bas du bloc.

En ce qui concerne le matériel à utiliser pour connecter un disjoncteur différentiel, il faut un fil électrique bien souple pour permettre la bonne circulation à l’intérieur du TGBT. Il faut également des embouts à collerette isolante pour la réalisation d’une connexion électrique fiable, bien protégée et durable. L’installation de ces embouts doit être faite à l’aide d’une pince à sertir.

Critères de choix d’un disjoncteur différentiel.

Pour ce qui est du calibre disjoncteur, il faut choisir en fonction du circuit électrique qui va être alimenté. Pour un circuit d’éclairage, il suffit de 10 A ou 16 A ; un circuit de prise électrique nécessite 16 A ou 20 A ; un circuit spécialisé qui a une puissance qui peut atteindre 4600 W, il faut 20 A ; 32 A pour un circuit spécialisé atteignant les 7360 W ; et 40 A pour un circuit spécialisé pouvant atteindre les 9200 W.

Il existe trois types de disjoncteurs différentiels électriques. Le type A est pour la protection des circuits spécialisés comme une plaque de cuisson, une machine à laver, etc. Le type AC sert à la protection des circuits électroniques communs comme les prises électriques, l’éclairage, etc. La type HI (HPI ou SI) est utilisée pour les appareils comme une alarme, une informatique, un congélateur, etc., qui sont sensibles aux coupures de courant intempestives.

Les bonnes raisons d’utiliser un disjoncteur différentiel.

Le câblage électrique d’un disjoncteur différentiel est plus simple. Il n’est plus nécessaire de toucher une rangée entière du coffret électrique ou de démonter les anciens peignes électriques afin d’installer un nouveau pour le disjoncteur. Cela est permis, car le bornier alimentaire du coffret électrique est déjà raccordé au disjoncteur différentiel. Cette technique permet la simplification du câblage électrique.

D’une manière indépendante, les circuits électriques critiques peuvent être protégés par les disjoncteurs différentiels. Ce dernier coupe seulement le circuit qui présente des défauts. Cela permet la continuité de fonctionnement des autres circuits pendant que celui qui est défaillant subit des réparations.

Charger plus d’articles similaires
Charger plus par Le Bon Service
Charger plus dans Second oeuvre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez aussi

Tout savoir sur le visiophone

Il existe plusieurs équipements révolutionnaires qui facilitent la vie quotidienne des gen…